- « Chut ! Bébé diort. 

 - Dior, sinon rien ! »

 

 

Le désir de travailler étoffes, fils d’or et rubans de soie serait né chez Pascaline lorsque ses aînés la découvrirent pour la première fois, dans le creux de son berceau. Une intuition, un souffle de style et un peu de poésie faisaient d’elle, enfant, l’artisan d’une grande collection de vêtements destinés à ses poupons et baigneurs. La passion du stylisme et des tissus précieux était déjà marquée en elle…

 

Diplômée de l’Ecole Syndicale de la Haute Couture Parisienne, d’Histoire de l’Art et passionnée depuis son enfance par la création de vêtements et la redécouverte d’une mode révolue, Pascaline se plaît à habiller la mère et l’enfant, de façon chic et poétique.

 

Ses créations s’inspirent directement des muses d’Elisabeth Vigée Le Brun, les enfants de Marie-Antoinette surnommés Mousseline et Chou d’Amour. L’écrin de tendresse et d’élégance où vécut la famille royale, au Petit Trianon et au Hameau de la Reine, est le décor dans lequel elle imagine ses cortèges et mariées. Il constitue pour elle un patrimoine à explorer pour habiller petits et grands lors d’événements marquants, afin de remettre au goût du jour le charme et l'élégance de la mode du XVIIIème siècle.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Mousseline et Chou d'Amour